Formations - Migrations

  • Partenaire Microsoft Network
  • Vers le Cloud et Office 365

Hybride

Qu’est-ce que le Cloud hybride ?

Un Cloud hybride est un modèle d’infrastructure dans lequel le système d’information utilise à la fois un ou des environnements privés avec un ou des environnements publics pour remplir différentes fonctions au sein d’une même organisation.

Si tous les types de services Cloud sont sensés offrir un certain niveau d’efficacité, les services de Cloud public sont dans la plupart des cas plus avantageux au niveau des coûts et plus évolutifs que des environnements privés.

C’est la raison pour laquelle, une organisation peut maximiser son efficacité en utilisant des services de Cloud public pour ses opérations non-sensibles, et s’appuyer en revanche sur son environnement privé lorsqu’elle en a besoin, en faisant en sorte que toutes ses plateformes soient intégrées harmonieusement.

 

Les objectifs du cloud hybride :

→ Répartir les ressources entre son site et un Datacenter d’hébergement
→ Faire évoluer ce placement en fonction des besoins
→ Assurer la sécurité des données

 

Les bénéfices du cloud hybride :

Optimiser le ratio coût/niveau de service pour chaque environnement (notamment grâçe à la mutualisation)
Protéger les données sur site en minimisant le besoin de bande passante
Bénéficier des évolutions technologiques et passer d’un modèle de coûts fixes traditionnel à un modèle de coûts variables tout en garantissant les performances
Bénéficier d’une infrastructure évolutive.

 

Ce modèle offre des avantages en termes de souplesse, d’optimisation et d’agilité des systèmes, mais certaines contraintes sont à prendre en considération :
- Les deux infrastructures (physique et virtuelle) collaborent mais elles ne sont pas associées pour autant
- Les applications locales ne peuvent pas profiter de toutes les ressources du datacenter.
- La supervision du service et des outils d’administration est plus complexe car une partie des ressources est en interne et l’autre est virtualisée chez un opérateur de Cloud.

En pratique une entreprise peut :
- héberger son intranet ou extranet sur ses serveurs web, et son site web ordinaire dans un Cloud, plus avantageux en termes de coûts
- ses boites aux lettres sensibles sur ses serveurs de messagerie internes, et les autres boites utilisateurs sur le Cloud
- etc…

 

Pour effectuer cette transition, il convient de suivre une démarche tant fonctionnelle, organisationnelle que technique.
L’axe fonctionnel a pour objectif de proposer une cartographie des services et les attentes (disponibilité, performance, niveau de sécurité,…)
La partie organisationnelle a pour but de déterminer les types d’infrastructures qui devront être provisionnés, les processus de gestion de l’ensemble des ressources (physiques et virtuelles) et les règles des relations entre les acteurs.
L’axe technique quant à la mise en œuvre des services attendus, l’engagement de service sur les ressources physiques et virtuelles.